La politique maritime pour notre pays s’approche dans le contexte général de la mondialisation et des échanges entre pays et continents.

 

Le type de mondialisation, le concept des échanges qu’il induit pèse donc lourdement et immédiatement sur l’organisation du secteur maritime.

 

Les orientations de l’OMC… le libéralisme dominant, même s’il est aujourd’hui l’objet de contestations, la mise en opposition et en concurrence des salariés maritimes et portuaires, des salariés des secteurs industriels de tous les continents, ont façonné depuis longtemps ce secteur.

 

La politique maritime s’approche aussi au regard du niveau et des conditions d’exploitation des ressources naturelles maritimes et de la maîtrise des nuisances qui en résultent.

 

Qu’il s’agisse des effets du changement climatique, de l’environnement marin, de la protection de la biodiversité, de la navigation et de la pêche ; ou que cela concerne les risques de pollutions accidentelles et industrielles engendrées par les activités humaines, les catastrophes naturelles, la sécurité et la sûreté, ou évidemment le niveau social, la France et l’Europe peuvent et doivent agir !

 

Mais à l’évidence il faut rompre avec les logiques politiques actuelles. La France et l’Europe peuvent même donner l’exemple !

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et modifiez-moi. Je suis l'endroit parfait pour raconter une histoire, et pour vous présenter à vos utilisateurs.

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et modifiez-moi. Je suis l'endroit parfait pour raconter une histoire, et pour vous présenter à vos utilisateurs.

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et modifiez-moi. Je suis l'endroit parfait pour raconter une histoire, et pour vous présenter à vos utilisateurs.

Je suis un paragraphe. Cliquez ici pour ajouter votre propre texte et modifiez-moi. Je suis l'endroit parfait pour raconter une histoire, et pour vous présenter à vos utilisateurs.

 

La politique maritime pour notre pays s’approche dans le contexte général de la mondialisation et des échanges entre pays et continents.

 

Le type de mondialisation, le concept des échanges qu’il induit pèse donc lourdement et immédiatement sur l’organisation du secteur maritime.

 

Les orientations de l’OMC… le libéralisme dominant, même s’il est aujourd’hui l’objet de contestations, la mise en opposition et en concurrence des salariés maritimes et portuaires, des salariés des secteurs industriels de tous les continents, ont façonné depuis longtemps ce secteur.

 

La politique maritime s’approche aussi au regard du niveau et des conditions d’exploitation des ressources naturelles maritimes et de la maîtrise des nuisances qui en résultent.

 

Qu’il s’agisse des effets du changement climatique, de l’environnement marin, de la protection de la biodiversité, de la navigation et de la pêche ; ou que cela concerne les risques de pollutions accidentelles et industrielles engendrées par les activités humaines, les catastrophes naturelles, la sécurité et la sûreté, ou évidemment le niveau social, la France et l’Europe peuvent et doivent agir !

 

Mais à l’évidence il faut rompre avec les logiques politiques actuelles. La France et l’Europe peuvent même donner l’exemple !

  • Twitter Clean
  • w-facebook

2014 guy jourden created with Wix.com

      Accueil                        Activités Mer                         Collectif Mer                 Energies Marines                Contacts

energies de la mer cgt mer bretagne

2014 guy jourden created with Wix.com

atlas cgt mer bretagne