La filière nautique se décompose en de multiples secteurs complémentaires et comprend des structures diverses : entreprises de construction navale, chantiers de réparation, équipementiers, concessionnaires, commerces généralistes ou spécialisés, mais aussi des centres d’apprentissage associatifs et des ports de plaisance voire des écuries de course au large.

 

 61% des entreprises nationales du secteur emploient moins de 5 salariés.


Plus de 600 entreprises bretonnes sont directement liées au nautisme. 


La majorité des entreprises bretonnes du secteur sont des petites voire des très petites entreprises. 


En Bretagne, 1250 personnes travaillent au sein de la filière construction et réparation navale. 


La filière régionale est majoritairement constituée d’entreprises ayant moins de 15 ans d’existence

 

La Bretagne, première région française pour le nombre de nouveaux navires immatriculés annuellement 


1/3 des nouvelles immatriculations effectuées en Bretagne concerne des voiliers(marché du neuf). 


Sur le marché de l’occasion, la Bretagne est au deuxième rang. 


Baisse de 5 % sur les immatriculations en Bretagne en 2008 (par rapport à 2007) malgré une hausse de 8% pour les voiliers. Baisse de 7% pour les bateaux à moteur. 
 La distribution, le marché de la construction des yachts sont affectés par la crise.

 

 

La répartition du chiffre d’affaires au sein de la filière régionale Le chiffre d’affaire global de 491 millions d’euros est réparti, tout comme la filière nationale, de manière inégale :

- 38 entreprises régionales réalisent 50% du chiffre d’affaires ;

- Il faut 140 entreprises (1/3 de l’échantillon) pour atteindre 80% du chiffre d’affaires de la filière

 

Les 10 premières entreprises réalisent 123 millions d’euros de chiffre d’affaires soit 25% de l’échantillon.

 

On constate une hausse de ce chiffre par rapport à l’analyse de 2010 ce qui reflète bien la remontée des chiffres d’affaires des entreprises depuis la crise de 2008 (en 2010, les 10 premières entreprises réalisaient 97 millions d’euros de CA)

 

. Le chiffre d’affaires le plus important est celui de BIC Sport (+30% depuis la crise de 2008). 

 

Les 5 plus grosses entreprises : BIC SPORT, NAVICOM, GUELT, NKE, JFA Chantiers Navals

Chantier naval, construction bateau, entretien de bateau, hivernage de bateau, réparation bateau de plaisance, bateau à moteur, voilier ou bateau occasion, matériel nautique, voilerie, gréément, sellerie, électonique marine, accastillage bateau, architecte naval sont référencés dans l’annuaire des entreprises et des industries du nautisme en Bretagne.

La filière nautique en Bretagne est composée de 3 secteurs économiques : les centres de loisirs nautiques, les ports de plaisances et les entreprises et industries du nautisme.

 

Complémentarité des métiers, proximité géographique, savoir-faire technologique, innovation et services sont les caractéristiques des 1000 petites entreprises spécialisées et de la trentaine de grandes entreprises.

Profitez des dernières informations économiques de ce secteur sur l’observatoire de Bretagne Info Nautisme.

LA PLAISANCE EN BRETAGNE La Bretagne, avec 2 750 kilomètres de côtes, rivières et lacs, est une région propice aux activités nautiques : elle attire 847 000 pratiquants par an grâce à une offre variée de 1 176 activités différentes.

 

C’est aussi la 1ère région dans la pratique de la voile avec la région PACA comptabilisant plus de 30 000 licenciés18.

 

Les activités et sports nautiques font de plus en plus d’adeptes : les résultats19 sont en forte progression sur l’année nautique 2012/2013 : • +25% de chiffre d’affaires • +15% de clientèle 

La Bretagne, c’est aussi la 1ère région en France métropolitaine pour sa capacité d’accueil : 77 200 places dont 28 000 sur pontons permettant d’accueillir près de 90 000 bateaux.

 

Ces escales représentent 245 741 nuitées en 2012.

Ces emplacements sont répartis au niveau de 588 installations de plaisance :

- 55 ports proposant des places à quai ou sur ponton - 533 zones de mouillages

Dans son ensemble, la filière nautique bretonne génère un chiffre d’affaires qui peut être estimé à 858 millions d’euros et elle emploie l’équivalent de 9 354 ETP28 pour l’année 2012 :

 

Dans le domaine des activités pédagogiques et de loisirs nautiques, 581 prestataires et 144 millions d’euros de chiffre d’affaires ; ce secteur emploie l’équivalent de 1 954 ETP.

 

• Les ports de plaisance : 55 ports dotés de places à quai ou sur pontons et 533 zones de mouillages permettent de générer 44 millions de chiffres d’affaires et représentent 400 emplois permanents équivalent temps plein.

 

• Plus de 1 200 entreprises régionales dans le secteur du nautisme génèrent 670 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploient l’équivalent de 7 000 emplois.

 

o dont les entreprises de la Course au large : 110 entreprises, 180 millions de chiffre d’affaires, 1 000 emplois et 20 teams qui représentent 130 emplois.

 

Près de 80% des entreprises sont de très petites tailles dont 70% emploient moins de 10 salariés.

 

Les Côtes d'Armor : 125 entreprises 420 salariés

Le Finistère  :          505 entreprises 2 918 salariés

L'Ille-et-Vilaine :      129 entreprises  314 salariés

Le Morbihan :          515 entreprises  3 600 salariés

  • Twitter Clean
  • w-facebook

2014 guy jourden created with Wix.com

      Accueil                        Activités Mer                         Collectif Mer                 Energies Marines                Contacts

energies de la mer cgt mer bretagne

2014 guy jourden created with Wix.com

atlas cgt mer bretagne