vendredi 13 février 2015 , par Philippe Gelinaud

 

La survie de la société nationale Corse Méditerranée (SNCM) est un véritable enjeu social, industriel, écologique, et bien sûr politique.

Parmi les offres de reprise déposées au tribunal de commerce de Marseille début février 2015, quatre sont considérées comme sérieuses. Le spectre de la liquidation judiciaire s’éloigne, mais pas celui de la casse sociale.

Lire la suite

Appel de la CGT pour des propositions communes afin de sauver la SNCM et les milliers d’emplois Samedi 31 janvier à 10 heures à la chambre de commerce de Bastia. 


Madame, monsieur,  
La situation de l’emploi dans le pays en général et en Corse en particulier ne cesse de se dégrader.  


Dans notre île plus de 20000 personnes sont inscrites à pôle emploi et plus du double occupent des emplois précaires et à temps partiel. 


Notre région souffre cruellement d’emplois qualifiés. 
Dans ce contexte déjà très dégradé, la perspective d’un dépôt de bilan de la SNCM et de ces 2000 emplois directs et au moins autant d’emplois induits serait une catastrophe économique et sociale pour notre région. 


Malgré les différences d’analyses qui peuvent exister entre la CGT et d’autres acteurs économiques, il nous parait urgent et utile de nous rencontrer afin d’agir ensemble. La situation est trop grave. 


Nous restons persuadés malgré nos différences que nous pouvons ensemble trouver les solutions pour sauver la compagnie SNCM, ses emplois directs et indirects et éviter ainsi un séisme social à la Corse.  


Nous convions tous les acteurs concernés à se rencontrer samedi 31 janvier à 10H à la Chambre de Commerce de Bastia.  

 

La SNCM doit vivre, car elle est la plus importante compagnie maritime française en Méditerranée, indispensable au développement économique, social et industriel des régions Corse et PACA.

 

Elle génère 4000 emplois et est un opérateur industriel majeur au plan national au titre de la continuité territoriale et de ses liaisons en coopération avec les pays du Maghreb, depuis sa création en 1976.

 

Elle pourrait aussi, dans le cadre d’une politique industrielle de filière nationale, lancer la construction des nouveaux navires mixtes de transports à passagers et fret aux chantiers navals de St NAZAIRE donnant ainsi un temps d’avance à notre industrie et nos savoirs faire avec des milliers d’emplois à la clé. C’est un atout indispensable pour le développement durable de notre pays.

  • Twitter Clean
  • w-facebook

2014 guy jourden created with Wix.com

      Accueil                        Activités Mer                         Collectif Mer                 Energies Marines                Contacts

energies de la mer cgt mer bretagne

2014 guy jourden created with Wix.com

atlas cgt mer bretagne